La deuxième plaie du cycliste

Jour 25, Vienne, 2.000 km J’espère que dans quelques mois je n’écrirai pas un post intitulé « les douze plaies du cycliste »… La nature m’a lancé un second défi. La pluie c’était déjà quelque chose, mais ceux-là je ne les attendais pas du tout : les moustiques (!!). Mais procédons de manière méthodique pour ne pas perdre leLire la suite « La deuxième plaie du cycliste »

48 hours of the life of a cyclist

Day 14, Prague, 1.351 km You are in a small family pension on the French Riviera on a spring evening. All customers are very excited because the media have just announced that the last winner of the Tour de France was using doping products. A heated discussion ensues between the various clients of the establishment,Lire la suite « 48 hours of the life of a cyclist »

48 heures de la vie d’un cycliste

Jour 14, Prague, 1.351 km Vous êtes dans une petite pension familiale sur la Côte d’Azur, un soir de printemps. Tous les clients sont en émoi parce que les médias viennent d’annoncer que le dernier vainqueur du Tour de France était dopé. Une discussion enflammée s’engage entre les différents pensionnaires de l’établissement, discussion à laquelleLire la suite « 48 heures de la vie d’un cycliste »

The Day I invaded Czech Republic

Day 10, Pilsen, 954 km After a week of exercising my legs on German roads, I am ready to move on elsewhere, in this specific case in the Czech Republic. Side note, I wonder when I leave Dresden why Germany isn’t called the flat country too. 500 m of elevation gain over a 500 kmLire la suite « The Day I invaded Czech Republic »

Le jour où j’envahis la Tchéquie

Jour 10, Pilsen, 954 km Après une semaine à me faire les cuisses et les mollets sur les routes allemandes, me voilà prêt à aller me faire voir ailleurs, dans ce cas précis en République Tchèque. D’ailleurs, je me demande en quittant Dresde pourquoi l’Allemagne n’est pas appelée aussi le pays plat. 500 m deLire la suite « Le jour où j’envahis la Tchéquie »