La trêve automnale

Jour 68, Beaune, 5.728 km

Petit changement de rythme depuis le dernier article : j’ai passé plus de temps à manger et à boire qu’à faire du vélo pendant la semaine qui vient de s’écouler. Quelques moments mémorables tout de même : une partie de trajet de nuit, les 4 cols du massif de la Chartreuse, le départ de La Féclaz sous l’orage, ou encore le chemin des Grands Crus, j’ai tout de même un peu de matériel pour vous raconter une petite histoire…

Lyon – Grenoble : Etape par équipe, avec Sandrine comme binôme. La sortie de la ville est un peu compliquée, beaucoup de grands axes, de voitures, d’usines, l’est lyonnais n’est apparemment pas connu pour ses paysages bucoliques… On passe Bourgoin et ça s’améliore un peu : c’est plus vallonné, on passe par de jolis petits villages, dans des vergers, et on finit par grimper une belle côte pour arriver au lac de Paladru. Le plan original était de faire un tour dans l’eau mais la majeure partie des rives est privée et les plages publiques ne sont pas sur notre chemin… Pause au bord du lac tout de même avant de repartir en direction de Grenoble. On retrouve l’Isère et sa jolie voie cyclable pour les derniers kilomètres avant d’arriver. L’étape commence à être longue (130 km au total) et la nuit à tomber. Heureusement, Eve et le B (qui préfère garder son anonymat, nous ne dévoilerons donc pas son véritable patronyme) nous accueillent avec une bière fraîche et un gigantesque plat de ravioles… Tout va bien ! Le lendemain journée de repos dans Grenoble (avec tout de même une randonnée pour monter en haut de la Bastille) pour préparer sereinement l’étape suivante.

Vue sur le lac de Paladru
La fine équipe
Coucher de soleil au bord de l’Isère
Vue sur Grenoble depuis le sommet de la Bastille

Grenoble – La Féclaz : L’étape du fameux Quadricol. L’équipe s’est enrichie d’un nouveau membre, le B, qui a décidé de tester la résistance de Jay sur les routes du massif de la Chartreuse. Comme tous les vendredis depuis 20 ans, la tenue de rigueur est le Pull-Cravate (surtout pour faire du vélo). Comme elle n’a pas sa cravate sur elle, Sandrine préfère faire le tour par la vallée et nous rejoindre à Chambéry. Départ à la fraiche, et après 5 kilomètres de plat on enchaîne tout de suite : Col de Porte (long mais pas trop dur, on voit encore les traces du passage du Tour de France sur la route), superbe descente vers Saint Pierre de Chartreuse, Col du Cucheron (court mais intense), on redescend et on remonte par le Col du Granier (long et chaud) avant de descendre à flanc de montagne vers Chambéry. On y retrouve Sandrine pour une petite pause déjeuner avant de se lancer dans la dernière difficulté du jour : la montée vers La Féclaz par le Col de Plainpalais (long et dur). Près de 3.000 m de dénivelé au total, au moins 22 litres de transpiration (un pull et une cravate ça tient chaud !) mais aussi de superbes paysages et une attaque mémorable, que dis-je, l’Attaque, du B dans le Col du Granier ! Une bière fraîche, une douche chaude et une énorme tartiflette à l’arrivée ont vite fait de remettre tout le monde d’aplomb !

Pull-Cravate…
… sur cols!
Le massif de la Chartreuse
Saint-Pierre de Chartreuse
L’ATTAQUE
Il en remet une couche!
La montée vers La Féclaz
Enfin arrivés!

La Féclaz – Beaune : Après un weekend d’anniversaire bien arrosé et bien fromagé (style raclette suit tartiflette et où Beaufort et Comté sont apportés par kilos), il est temps de remonter sur le vélo. L’orage est au rendez-vous le dimanche, mais au moins je vais pouvoir tester la nouvelle tenue de pluie dont j’ai fait l’acquisition à Lyon : sur-chaussures et Gore-Tex. Au final il ne pleut que 20 minutes et j’enlève tout assez rapidement parce qu’il ne fait pas si froid que ça mais au moins je ne suis pas mouillé. La descente dans le massif des Bauges est superbe, et après une méchante côte je retrouve Fanny et Adrien, que je n’ai pas vus depuis quasiment 10 ans. Je devrais faire des tours d’Europe plus souvent pour voir et revoir tout le monde… Il fait frais le lendemain mais pas de pluie. Je suis surplombé par l’autoroute des Titans du haut de ses viaducs, c’est très impressionnant. J’arrive en suite à Nantua, au bord d’un petit lac assez joli, avant de redescendre vers la vallée de l’Ain. Une dernière montée plus tard, je redescends sous le soleil vers la Bourgogne.

Le lac de Nantua
Reflets sur l’Ain

Arc-en-ciel sur le mont Février : heureux présage pour cet hiver ?

Après une nuit tranquille dans la forêt, je me remets en route. Il ne pleut pas. Puis quand j’enlève la veste il se met à pleuvoir. Et quand je la remets ça s’arrête. Mais pas vraiment de quoi se plaindre. Je décide de faire un petit détour pour aller rejoindre une voie verte qui longe la Saône. Ça s’annonce comme une bonne idée au départ. Puis la « voie verte » se transforme en un mélange de terre, de boue et de cailloux jusqu’à Chalon-sur-Saône. Super. La ville en elle-même n’est pas très jolie donc je ne m’attarde pas. Je suis le canal du Centre jusqu’à Chagny (petite pensée pour Marine et Bruno au passage en voyant toutes les écluses) et prends ensuite la route des Grands Crus pour rejoindre Beaune : Puligny-Montrachet, Meursault, Volnay et Pommard. Un petit tour au Domaine (géré par mon oncle) pour vérifier si les vendanges ont été bien faites, une visite sur la tombe de Bon-Papa et ensuite direction Beaune pour retrouver Mère-Grand ! Après les amis, on enchaîne avec la famille ! Prochaines étapes : Besançon puis Barr avant une petite semaine de pause !

Et pour finir un aperçu de la route :

Lyon – Grenoble
Grenoble – La Féclaz
La Féclaz – Menthonnex-sous-Clermont
Menthonnex-sous-Clermont – Saint-Martin
Saint-Martin – Beaune

3 commentaires sur « La trêve automnale »

  1. Superbe photos (zum Teil). Le contraste est saisissant avec la qualité des photos de posts de blog précédents. As-tu changé d’appareil, ou de technique ou encore de logiciel de retouche?

    J'aime

Répondre à "Tante" Chantal Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :